Ces aliments qui déclenchent votre mauvaise humeur

La mauvaise humeur est un état psychologique nuisible, aussi bien sur le plan personnel que relationnel. La mauvaise humeur empêche d’apprécier toutes les bonnes choses qui nous entourent en faisant une fixation sur ce qui ne fonctionne pas comme on le voudrait. Cette négativité est à l’origine de nervosité et d’agacement.

La négativité et la tendance à tout analyser sous le coup de l’énervement tendent à renfermer une personne sur elle-même, à l’exclure et à l’isoler de la société. Souvent, l’entourage ne comprend pas les réactions agressives puisque rien ne les justifie.

Des études scientifiques récentes ont prouvé le lien de la mauvaise humeur avec certains aliments. Ces derniers seraient capables de déclencher irritabilité et colère. Les connaître est la première étape pour réussir à devenir serein et agréable à vivre.

Le régime de l’agression
Les aliments responsables de la mauvaise humeur contiennent tous, et sans exception, énormément de graisses transformées. Ce régime alimentaire gras affecte dangereusement la santé de l’organisme et notamment celle du cœur et du cerveau. Ce régime auquel nous pouvons donner le nom de « régime de l’agression » est à éviter au maximum. Non seulement, il déclenche la mauvaise humeur, mais il est nuisible pour la santé physique. Les aliments suivants sont donc à éviter :

Les hamburgers

Les frites

La mayonnaise

Les aliments panés

Les viennoiseries et sucreries industrielles

Les produits frits en général

Il s’agit donc de la malbouffe. Les amateurs des fast foods et des aliments déjà cuisinés et vendus dans les supermarchés devraient réfléchir à deux fois avant de commencer à manger. Ces aliments sont nuisibles.

Ces aliments, qu’ont-ils de mauvais et comment peuvent-ils être nuisibles ?

En ingérant ces aliments, on ne fait pas la part belle aux fruits et légumes. Ils en sont même dépourvus. Il se crée alors un manque en nutriments et vitamines. De plus la consommation de la malbouffe fait baisser le taux de sérotonine, une molécule qui joue un rôle important dans les changements d’humeur. Un déséquilibre de sérotonine peut gravement altérer notre cerveau et nos émotions, provoquer un état anxieux, et un goût excessif pour le sucré. Dans ce cas, une forme de colère monte et on n’a qu’un seul besoin : la décharger.

La prochaine fois que vous mangez des chips, faites attention à votre état psychique. Vous serez étonné de découvrir une certaine irritabilité, frustration et envie de manger davantage de chips. De même, les enfants qui consomment régulièrement des sucreries sont les plus agressifs et les plus incontrôlables.
Un régime alimentaire riche en farine blanche et en sucre favorise l’agressivité.

De plus, ce genre d’aliments fait naître un sentiment de culpabilité. Plus, on en mange, et plus, on en veut. Ils sont faits de manière à provoquer une dépendance.
Il est important de se faire plaisir en mangeant. Il suffit de faire attention aux quantités et à ce qu’on mange. Manger pour manger ne sert à rien d’autre qu’à prendre du poids et aller encore plus mal. Quand on s’ennuie ou qu’on est stressé, manger ne résoudra en aucune façon le problème.

Inversez la cadence en mangeant des aliments qui stimulent la bonne humeur
Il est recommandé d’éviter de manger des plats préparés ou des aliments des fast foods. Si ceci est difficile, réduisez au moins la fréquence à laquelle vous mangez ce type d’aliments. Pensez à diversifier votre alimentation en mangeant des céréales complètes, des fruits et des légumes, Variez les plaisirs en les consommant sous forme de jus, soupes, salades, crus, cuits, sautés, grillés ou au four. Partez à la découverte en testant des recettes exotiques, venant de pays lointains.

Lorsqu’on passe à table et qu’on a plaisir à manger et déguster ses repas, on se sent mieux, plus détendu et calme. Ceci impacte la santé physique et morale. On se porte mieux et on est rarement malade puisqu’on procure au corps les apports quotidiens nécessaires pour son bon fonctionnement.
À vous de passer à l’action.