Les docteurs sont obligés de faire une césarienne en urgence, quand le père découvre le visage de son enfant, toute la pièce se tait

La grossesse peut être une période très difficile pour la femme.

En plus de gérer les aspects physiques du fait de porter un bébé dans son ventre, il y a aussi la crainte constante que quelque chose ne tourne mal chez l’enfant.

Mais heureusement, ça se passe bien dans la plupart des cas.

Ce qui pouvait provoquer inquiétudes et craintes se transforme en soulagement à la seconde même où vous avez la chance de voir votre nouveau-né en bonne santé.

Cependant, Jennie Wilklow n’a jamais eu la chance de vivre cet instant de soulagement, bien au contraire.

Jennie a eu une grossesse plus ou moins normale. Son mari et elle étaient heureux à l’idée d’avoir des enfants et lors de tous les rendez-vous, ils ont obtenu les mêmes réponses: L’enfant avait l’air d’aller bien.

Mais le nuage d’inquiétude a commencé à s’épaissir lorsque Jennie a été admise d’urgence et contrainte à faire une césarienne lors de sa 34e semaine. Bien que l’opération et l’accouchement aient été un succès, il s’est vite avéré que quelque chose n’allait pas avec la fille de Jennie.

« Quand ils l’ont mise au monde, je l’ai entendue crier et ils ont dit: Elle est si belle. » Ce sont les mots que toutes les mères veulent entendre, alors j’ai souri et je me suis détendue « , Jennie.

Mais quelques secondes plus tard, l’ambiance était différente dans la salle. Le visage du bébé a été transformé.

Plusieurs infirmières et médecins ont paniqué quand ils ont vu ce qui se passait avec la petite fille fraîchement accueillie dans ce monde.

« Ils ont tout fait pour l’aider, mais sa peau s’est durcie en quelques secondes. Après que la peau se soit solidifiée, elle a commencé à craquer. Cela a donné lieu à des lésions sur tout son corps.

Malgré les apparences, j’ai vu leurs visages et j’ai demandé si tout allait bien.

Après que le médecin aient assuré à Jennie qu’ils maîtrisaient la situation, elle a reçu des sédatifs qui l’ont endormie.

Lorsqu’elle s’est réveillée quelques heures plus tard, Jennie a été éclairée par un médecin. Il s’est avéré que sa fille qui venait de naître, Anna, souffrait d’une maladie appelée ichtyose harlequin.

Elle a regardé son mari quand elle s’est rendu compte de la gravité de la situation.

« Le silence de mon mari m’a fait peur; il été choqué lorsque le médecin est parti. Il n’arrêtait pas de dire: « C’est mauvais. »

L’ichtyose harlequin est une maladie génétique qui provoque un vieillissement de la peau environ 14 fois plus rapide que la normale. Elle occasionne des rougeurs sur tout le corps, ce qui affecte également les yeux, la bouche, le nez et les oreilles.

Les enfants nés avec l’ichtyose harlequin meurent habituellement quelques jours après la naissance.